Technaute.ca

La montre intelligente de Samsung rate son entrée

Jean-François Codère
, La Presse (Montréal)
05 septembre 2013 | 13 h 57
La montre intelligente Galaxy Gear de Samsung a été dévoilée,... (Photo Krisztian Bocsi, Bloomberg)
La montre intelligente Galaxy Gear de Samsung a été dévoilée, hier à Berlin. En combinaison avec un téléphone intelligent, elle permet notamment de faire des appels et d'afficher des courriels. - Photo Krisztian Bocsi, Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page Fil RSS

On n'a, selon la maxime, qu'une chance de faire bonne impression, et le géant coréen Samsung a manifestement raté la sienne, hier à Berlin, en dévoilant sa montre intelligente Galaxy Gear.

Samsung a profité de la tenue de l'IFA, grande foire de l'électronique, pour devancer son grand rival Apple et plusieurs autres grands noms dans cette catégorie perçue par plusieurs analystes comme le prochain grand vecteur de croissance.

Mais dans la sphère technologique, l'accueil pour la Galaxy Gear a été pour le moins mitigé.

«Nous ne voyons rien de révolutionnaire ou d'innovant dans la Gear», a par exemple écrit le Business Insider. «Il y a plusieurs inconvénients significatifs qui tempèrent mon enthousiasme pour la Gear», a pour sa part commenté un chroniqueur du populaire site spécialisé The Verge après avoir expérimenté l'appareil. «Ce n'est pas un slam dunk», résumait finalement un chroniqueur de l'agence Bloomberg.

La lenteur de son interface, son incompatibilité avec les téléphones intelligents conçus par des rivaux, la faible durée de vie de sa pile (25 heures), sa forte dépendance au téléphone intelligent et son prix (299$US) font l'objet des critiques les plus répétées.

Bracelet multifonction

La particularité la plus évidente de la Galaxy Gear est l'intégration de certaines fonctionnalités à même son bracelet. Le micro, le haut-parleur et la lentille de la caméra y ont été placés. On peut donc utiliser la montre pour recevoir et faire des appels en plaçant sa main près de son oreille, comme si l'on tenait un appareil normal.

Pour le reste, les fonctionnalités de la Gear ressemblent à celles d'autres montres intelligentes mises en marché au cours des derniers mois par des acteurs de plus petite envergure.

En combinaison avec un téléphone intelligent, donc, la Gear pourra afficher des messages texte et des courriels, ajouter des événements à un calendrier, mesurer la distance parcourue à pied grâce à un podomètre, contrôler la lecture de pièces musicales et afficher la météo, entre autres.

Les entreprises intéressées pourront créer des applications spécifiquement pour elle. Il y en aura environ 70 offertes au départ.

La Gear sera lancée à partir du 25 septembre dans 149 pays. Samsung n'a pas communiqué de date ou de prix spécifiques au Canada.

La concurrence

Plus tôt dans la journée, Sony avait elle aussi présenté une montre intelligente, la Smartwatch 2. Doté d'un écran de 1,6 po, la même taille que la Gear, l'accessoire de Sony promet une durée de vie de la pile de trois ou quatre jours, beaucoup plus longue que son rival. Il ne comporte toutefois pas de caméra.

LG, Microsoft, Qualcomm, Google et Apple, entre autres, sont aussi attendus dans l'arène des montres intelligentes au cours des prochains mois.

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité