Technaute.ca

Plongeon des ventes d'appareils compacts chez Nikon

Agence France-Presse (TOKYO)
08 août 2013 | 10 h 24
Le marché des appareils photo compacts numériques devrait... (PHOTO YURIKO K NAKAO, REUTERS)
Le marché des appareils photo compacts numériques devrait se contracter encore davantage à cause de la diffusion accélérée des téléphonesi ntelligents. - PHOTO YURIKO K NAKAO, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page Fil RSS

Le groupe japonais de technologies de l'image Nikon a abaissé ses prévisions annuelles jeudi, à l'issue d'un premier trimestre décevant marqué par l'effondrement de ses ventes d'appareils photo compacts.

Pour en savoir plus
Nikon

Pour l'exercice du 1er avril 2013 au 31 mars 2014, Nikon ne s'attend plus qu'à un bénéfice net de 50 milliards de yens (551 millions de dollars), 23% de moins qu'espéré au début de l'exercice. Cette performance représenterait néanmoins un progrès de 18% par rapport à celui de l'exercice précédent.

Son bénéfice d'exploitation pourrait finalement n'atteindre que 65 milliards de yens, 23% de moins que prévu au début et 27% de plus que l'an passé. Son chiffre d'affaires est attendu à 1040 milliards, 6% de moins que dans sa prévision initiale et 3% de plus sur un an.

«Bien que leur marché soit sur une tendance lourde de progression, les appareils photo Reflex pourraient moins bien se vendre cette année à cause d'une mauvaise conjoncture», a expliqué Nikon dans un communiqué.

Surtout, «le marché des appareils photo compacts numériques devrait se contracter encore davantage à cause de la diffusion accélérée des smartphones» qui permettent de prendre aussi des clichés, a ajouté le groupe.

Au premier trimestre de l'exercice (avril-juin), ses ventes d'appareils compacts ont ainsi plongé de 30% en volume, tandis que celles de Reflex se sont effritées de 5%.

Son activité secondaire des équipements de précision a subi pour sa part de mauvaises ventes de scanners.

Au final, son bénéfice net a plongé de 72% à 4,4 milliards de yens (46 millions de dollars), plombé par un bénéfice opérationnel qui a chuté dans des proportions similaires, à 6 milliards de yens.

En dépit de la dépréciation du yen qui a élevé la valeur de ses revenus tirés de l'étranger, lorsque Nikon les a convertis en monnaie japonaise, son chiffre d'affaires a reculé de 8% à 239 milliards de yens.

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité