Technaute.ca

Les prix des services de téléphonie mobile ont diminué depuis 2012

LuAnn LaSalle
, La Presse Canadienne (Montréal)
05 juillet 2013 | 10 h 17
Réalisée par la firme Wall Communications, d'Ottawa, l'étude... (Photo Graeme Roy, La Presse Canadienne)
Réalisée par la firme Wall Communications, d'Ottawa, l'étude a permis de constater que le prix du forfait typique de services de téléphonie sans fil - incluant voix, texte, identification de l'appelant et messagerie vocale - avait chuté de 13%. - Photo Graeme Roy, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page Fil RSS

Une étude, commandée par le CRTC et Industrie Canada, démontre que le prix payé pour un service de téléphonie cellulaire au Canada a baissé depuis l'an dernier.

Pour en savoir plus
CRTC | Télécoms et mobilité

Le prix d'un forfait typique, incluant des appels entrants et sortants, l'afficheur, la boîte vocale et la messagerie texte, a chuté de 13%. Le prix des forfaits de téléphones intelligents a également baissé de 5% depuis 2012.

Le Canada se trouve donc en milieu de peloton international, révèle l'étude de Wall Communications, qui a recensé les mêmes informations aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Australie et au Japon.

Pour un forfait mensuel comprenant 450 minutes d'appels entrants et sortants, la boîte vocale et l'afficheur et 300 messages textes, la facture s'élève à 44,86$ au Canada. Un plan semblable coûte 76,14$ aux États-Unis et 38,85$ en Angleterre, après la conversion des devises.

Pour un forfait incluant 1200 minutes d'appels entrants et sortants, 300 messages textes et un giga-octet d'utilisation de données, l'abonné canadien paiera 93,59$ par mois; l'Américain, 145,79$; et le Britannique, 63,52$.

L'étude, publiée jeudi, démontre aussi que l'arrivée récente de nouvelles compagnies sur le marché, telles Public Mobile, a contribué à faire dégonfler les prix.

Le prix des services cellulaires est un dossier chaud pour les Canadiens.

«Ça devient émotif, juge Gerry Wall, président de Wall Communications. Dès que l'on dépense de gros montants pour quoi que ce soit d'usage domestique, cela retient notre attention et nous dérange.»

Récemment, le CRTC a récemment annoncé un nouveau code qui donnera le droit aux consommateurs d'annuler leur contrat de téléphone mobile après deux ans, sans frais de pénalité. Une disposition limite aussi les frais d'itinérance pour éviter aux consommateurs les mauvaises surprises lorsqu'ils reçoivent leur facture.

L'étude, menée annuellement depuis 2008, recense les fournisseurs de télécommunications Rogers, Telus, Bell, Vidéotron, Eastlink, Wind Mobile, Mobilicity, Shaw et Primus.

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité