Technaute.ca

L'explosion des ventes de téléphones intelligents ne compense pas la baisse des cellulaires

Agence France-Presse (Paris)
14 novembre 2012 | 09 h 22
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Mobilité

L'explosion des ventes de téléphones intelligents, dominée par Samsung et Apple, ne compense pas la baisse générale des ventes de téléphones portables dans le monde au troisième trimestre 2012, bien qu'il y ait des signes de reprise, selon une étude du cabinet Gartner publiée mercredi.

Les ventes globales de mobiles, téléphones intelligents et simples téléphones, ont atteint 428 millions d'unités de juillet à septembre, en baisse, pour le troisième trimestre consécutif, de 3,1% sur un an.

Même si les ventes ont encore décliné de juillet à septembre, les analystes de Gartner assurent voir des signes positifs pour l'industrie qui laissent espérer un meilleur quatrième trimestre, boosté par les ventes de fin d'année.

Au troisième trimestre, «la demande a repris autant dans les marchés matures qu'émergents», indique l'analyste Anshul Gupta.

«En Chine, les ventes de mobiles ont augmenté, tirée par les téléphones intelligents, alors que la demande pour les simples téléphones restait faible», assure-t-il.

Les ventes de téléphones intelligents explosent en effet sur le trimestre, en hausse de 46,9% sur un an à 169,2 millions d'unités, bien qu'ils ne représentent encore que 39,6% des ventes totales de téléphones portables.

Le marché des téléphones intelligents reste dominé par le coréen Samsung et l'américain Apple qui représentent à eux deux 46,5% du marché des smartphones.

Samsung qui représente près de 23% du marché des mobiles a vu ses ventes augmenter de 18,6% tous modèles confondus, et augmente le fossé avec Apple sur le marché des smartphones: il en a vendu 55 millions contre 23,6 millions pour la marque à la pomme, qui a pourtant vu ses ventes progresser de 36,2% sur un an.

Le finlandais Nokia, qui conserve sa deuxième place de vendeur de téléphones, glisse par contre de la troisième à la septième place des vendeurs de smartphones au troisième trimestre, en baisse de 21,9%, derrière notamment le canadien RIM (BlackBerry) et le taïwanais HTC.

Nokia attend beaucoup du lancement de son nouveau modèle de smartphone Lumia, sous la version du système d'exploitation de Microsoft, Windows 8, pour remonter la pente au quatrième trimestre.

Windows 8 est pourtant encore loin derrière les autres systèmes d'exploitation avec 2,4% des parts de marché contre 72,4% pour Android (Google) et l'iOS d'Apple (13,9%).

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité