Technaute.ca

Motorola débauche Sanjay Jha, dirigeant de Qualcomm, comme co-PDG


05 août 2008 | 07 h 50
Un cellulaire Motorola... (AP)
Un cellulaire Motorola - AP
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Mobilité

L'équipementier américain en télécoms Motorola a annoncé lundi la nomination au poste de co-PDG de Sanjay Jha, qui était le directeur opérationnel du concurrent Qualcomm.

Pour en savoir plus
Apple | Motorola | Nokia | Qualcomm | Samsung | Téléphonie mobile

M. Jha, 45 ans, dirigera également la division des appareils mobiles, une activité aux difficultés récurrentes chez Motorola depuis plusieurs mois, sur fond de concurrence des équipementiers Nokia, Samsung et du groupe informatique Apple avec son iPhone.

L'actuel PDG Greg Brown devient co-PDG, et sera chargé de la division de solutions pour le haut débit mobile, résidentiel et pour les entreprises.

Ces nominations sont effectives immédiatement, est-il indiqué dans un communiqué.

«MM. Brown et Jha partageront les responsabilités pour Motorola, alors que le groupe évolue vers la scission en deux entités indépendantes et cotées en Bourse», a commenté le groupe.

Motorola avait annoncé fin mars son intention de scinder ses activités en deux sociétés cotées, dans l'objectif de séparer la division téléphonie mobile du reste du groupe. La séparation devrait être finalisée courant 2009.

Ingénieur de formation, M. Jha a passé près de 15 années chez Qualcomm, où il a occupé divers postes de direction. Il a notamment supervisé la recherche et développement et la division des puces et solutions pour la norme de téléphonie mobile CDMA. Il avait été nommé directeur opérationnel en décembre 2006.

«Notre capacité d'attirer un leader de l'envergure de Sanjay est une preuve du fort potentiel de notre activité dans les appareils mobiles», a commenté Greg Brown, dans le communiqué.

Au deuxième trimestre, la division mobiles était en perte opérationnelle de près de 350 millions de dollars et a conduit Motorola a dégager un maigre bénéfice net de 4 millions. Les ventes de mobiles ont chuté de 22% sur le 2e trimestre. L'an dernier, elles avaient décliné de 33%.

Dans un marché des portables florissant, entre téléphones intelligents multifonctions et marchés émergents, Motorola n'a pas su sortir à temps un produit capable de prendre le relais de son modèle vedette Razr, jugent les analystes.

Partager
Publicité
Commentaire (0)

Commenter cet article »

À vous de lancer la discussion!

Soyez la première personne à commenter cet article.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Connectez-vous | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de lapresse.ca. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité