Technaute.ca

Intel prévoit une chute de prix des PC tactiles

Agence France-Presse
19 avril 2013 | 11 h 47
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Matériel informatique

Le pdg d'Intel pense que la technologie développée pour les derniers processeurs de la firme va casser les prix des appareils tactiles tournant sous Windows 8, qui pourraient descendre jusqu'à 200$.

Selon Paul Otellini, le patron d'Intel, cette chute des prix serait due en grande partie à l'arrivée de la puce Bay Trail sur le marché.

La dernière version de la microarchitecture Atom d'Intel conçue pour faire fonctionner de petits appareils portables comme des tablettes, mais aussi des netbooks, est deux fois plus puissante que ses prédécesseurs et nécessite deux fois moins d'énergie.

Par conséquent les appareils seront plus fins et plus légers (grâce à une plus petite batterie). Ce nouveau processeur sera adapté aux tablettes professionnelles et même à certains ordinateurs portables moins haut de gamme.

À 200$, contre 400$ actuellement, ces appareils pourront ainsi directement concurrencer les tablettes Android et pourraient même aider le dernier système d'exploitation de Microsoft à s'imposer.

Les derniers chiffres publiés par l'analyste Gartner montrent une chute des ventes de PC, et la confusion qui a régné autour du système d'exploitation Windows 8 pourrait bien en être la cause.

En plus du nouveau dispositif Bay Trail, Intel prévoit de lancer la microarchitecture Haswell pour la prochaine génération d'ultrabooks avec la nouvelle interface tactile. Intel pense que cette dernière pourrait réduire la facture des ultrabooks à 500$.

Mais selon des distributeurs asiatiques, la demande en écrans tactiles dépasse actuellement largement les stocks disponibles, à tel point que les prix des écrans de ce type ne cessent de grimper.

Il ne faut donc pas s'attendre à l'arrivée immédiate d'ordinateurs low-cost.

Partager

Sur le même sujet

Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité