Technaute.ca

Google développe un outil de traduction vocale universel, en simultané

RelaxNews
30 juillet 2013 | 12 h 13
Google développe un outil de traduction vocale.... (Photo EpicStockMedia/shutterstock.com)
Google développe un outil de traduction vocale. - Photo EpicStockMedia/shutterstock.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page Fil RSS

Google affirme avoir obtenu des résultats quasi parfaits lors des phases de test de son traducteur vocal en temps réel. Aucune indication n'a cependant été donnée quant au lancement du produit fini.

La fonctionnalité Google traduction a rendu service à bon nombre d'hommes d'affaires en déplacement, expatriés et vacanciers peinant à se faire comprendre sur leur lieu de villégiature.

Mais l'outil de traduction web et mobile dépend entièrement de la capacité de l'utilisateur à manier le clavier si bien que, sans possibilité de copier-coller un texte écrit, la traduction d'une langue dont les caractères lui sont étrangers demeure parfois problématique.

Pour y remédier, Google a déjà pensé à une fonctionnalité de saisie manuscrite. Lancée le 24 juillet, elle permet de «dessiner» des caractères en touchant l'écran ou à l'aide de la souris. Un bon début qui appelle l'étape suivante: la disparition totale du clavier.

L'entreprise développe un outil de traduction vocale. Dans une interview accordée au Times, Hugo Barra vice-président du management produit Android a déclaré que les prototypes actuels permettaient un résultat quasi-«fiable à 100% »: pour certaines des combinaisons de langues, en conditions de laboratoire (sans fond sonore et par le biais d'une connexion internet optimale), deux personnes parlant des langues totalement différentes peuvent communiquer via le système.

Dans la même veine, les chercheurs de Microsoft Asia ont présenté ce mois-ci un système associé au capteur Kinect, capable de traduire en simultanée une conversation en langage des signes ou de transcrire un texte écrit en langage des signes grâce à un avatar.

Le potentiel des applications mobiles à reconnaissance vocale est donc bien loin d'être épuisé.

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité