Technaute.ca

HP garde webOS et en livre le code source au public

Agence France-Presse (New York)
09 décembre 2011 | 21 h 15
HP «va fournir le programme webOS à la... (Photo: AP)
HP «va fournir le programme webOS à la communauté des codes sources libres», a annoncé l'entreprise. - Photo: AP
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Logiciels

Le groupe informatique américain Hewlett-Packard a annoncé vendredi qu'il allait publier le code source de son système d'exploitation webOS, qu'il entend continuer à développer en dépit de l'abandon de sa tablette TouchPad.

HP «va fournir le programme webOS à la communauté des codes sources libres», a annoncé le groupe dans un communiqué, et «HP prévoit de continuer à être actif dans le développement et le soutien de webOS».

Le sort du programme webOS restait incertain depuis un revirement stratégique inattendu annoncé en août par l'ancienne direction de HP, prévoyant l'arrêt des appareils utilisant le système, tout en restant flou sur ses intentions pour le logiciel lui-même.

webOS, utilisé dans le TouchPad et le téléphone Veer de HP, deux appareils dont la production a été arrêtée, avait été développé par le pionnier des assistants numériques Palm pour son téléphone Pre, sorti en 2009.

Le Pre avait été salué par les spécialistes, mais s'était soldé par un échec commercial, et Palm avait été racheté par HP pour 1,2 milliard de dollars en 2010.

La nouvelle directrice du groupe Meg Whitman a expliqué vendredi que «webOS était la seule plateforme conçue dès le départ pour être mobile, connectée au 'nuage' (les méga-serveurs permettant d'externaliser certaines activités informatiques, NDLR), et extensible».

«En contribuant à l'innovation, HP libère la créativité de la communauté des codes ouverts pour faire progresser une nouvelle génération d'applications et d'appareils», a ajouté Mme Whitman.

Sur les trois annonces majeures faites par le groupe au mois d'août, Mme Whitman en a confirmé une et maintenu globalement le statu quo pour les deux autres: elles a confirmé et finalisé en octobre l'acquisition de l'éditeur de logiciels Autonomy, mais elle a renoncé à se séparer de l'activité de fabrication d'ordinateurs personnels, et elle vient de prolonger l'existence de webOS.

Dans un entretien au site d'informations TechCrunch, Mme Whitman a également indiqué que HP avait l'intention de sortir une nouvelle tablette sous webOS, probablement en 2013, même si le futur système Windows 8 de Microsoft s'annonce comme la plateforme privilégiée par HP pour ce type d'appareils.

«Nous continuerons à investir dans l'écosystème de tablettes existant», a-t-elle dit, et à court terme «miserons beaucoup sur Windows».

HP avait annoncé l'arrêt du TouchPad sept semaines seulement après son lancement, en raison de ventes décevantes, et avait ramené son prix de 499$ à 99$ pour écouler les stocks.

Cette tablette multimédia a tout de même été la deuxième tablette la mieux vendue aux États-Unis derrière le très dominateur iPad d'Apple entre janvier et octobre, selon le cabinet de marketing NPD Group - du moins avant l'entrée en lice du Kindle Fire d'Amazon, lancé le mois dernier.

En gardant webOS, HP se prépare probablement à produire des matériels adaptés, et en publiant son code, à ouvrir une boutique d'applications, a noté l'analyste indépendant Rob Enderle.

Ce serait logique: «les deux secteurs à la croissance la plus rapide pour les produits électroniques personnels, c'est les téléphones multifonctions et les tablettes», a-t-il noté, et «HP va devoir être présent dans ce segment».

Selon lui, le système webOS, bien protégé par des brevets et des accords de licence avec Microsoft, est prometteur - d'autant qu'Android, un autre système ouvert qui est, lui, conçu par Google, est en butte à des accusations de violation de brevets lancées par Apple et Microsoft.

«Cela va probablement être un aspect majeur qui définira le mandat (de Mme Whitman) à la tête de HP», a estimé M. Enderle.

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité