Deezer lève 100 millions d'euros auprès d'investisseurs

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page Fil RSS
Agence France-Presse
Paris

Le groupe d'écoute de musique à la demande sur internet Deezer a annoncé mercredi avoir réalisé une levée de fonds de 100 millions d'euros (160 millions de dollars CAD) auprès de ses actionnaires, en particulier l'opérateur Orange et Access Industries, la société du russo-américain Len Blavatnik (propriétaire de Warner Music).

Cette nouvelle levée de fonds doit permettre à l'entreprise française d'«augmenter ses efforts de croissance de sa base clients dans le monde et d'accélérer l'introduction de nouveaux produits», a précisé Deezer, trois mois après avoir renoncé à une introduction en Bourse.

«Cette levée de fonds va permettre à Deezer de consolider (sa) position leader en tant que service d'écoute en ligne mondial, indépendant et d'augmenter (son) offre auprès des amoureux de la musique dans le monde entier», a déclaré Hans-Holger Albrecht, PDG du groupe, cité dans un communiqué.

Deezer a par ailleurs annoncé une augmentation de son catalogue de titres, qui comptera désormais plus de 40 millions de nouvelles chansons, un ajout qui en fait désormais, assure-t-il, «le plus important catalogue musical disponible au monde».

Cette annonce d'augmentation de capital intervient alors que Deezer avait reporté sine die, courant octobre, son projet d'introduction à la Bourse de Paris, parlant de «conditions de marché» défavorables pour expliquer sa décision.

L'entreprise d'écoute à la demande avait pour ambition de lever 300 millions d'euros, via une augmentation de capital et la cession optionnelle d'actions existantes par plusieurs des actionnaires actuels, dont l'un des cofondateurs, Daniel Maherly, ou Xavier Niel, le patron d'Illiad.

Disponible dans plus de 180 pays, Deezer propose un service d'écoute gratuite avec publicité, et une offre payante sans publicité pour laquelle il revendique plus de 6 millions d'abonnés.

Il est confronté à la concurrence du suédois Spotify, qui revendique 75 millions d'utilisateurs, dont 20 millions pour sa version payante, mais également à l'offensive du géant américain Apple, qui a lancé son service de streaming musical Apple Music le 30 juin dernier.

La start-up française a enregistré en 2014 un bond de son chiffre d'affaires de 53%, à 142 millions d'euros. Elle espère dépasser d'ici 2018 la barre des 750 millions de chiffre d'affaires.

Partager

Publicité
Publicité
Publicité
image title
Fermer
image title
Fermer