Technaute.ca

Le téléchargement illégal de musique diminue

Agence France-Presse (New York)
27 février 2013 | 12 h 46
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Internet

Les Américains ont moins téléchargé de musique illégalement via des sites internet de partage de fichiers (peer-to-peer) l'an dernier, selon une étude du cabinet de recherche NPD Group qui y voit l'effet d'un recours accru aux offres légales de streaming.

Pour en savoir plus
Nouveau Parti Démocratique | NPD Group | P2P

Le nombre d'Américains ayant téléchargé de la musique sur ces sites a baissé de 17% l'an dernier, et le volume de fichiers concernés a reculé de 26%, selon le cabinet.

Il estime que 11% des internautes américains de plus de 13 ans, soit 21 millions de personnes, ont téléchargé de la musique sur un site peer-to-peer l'an dernier.

En 2005, où cette pratique avait atteint son sommet, ils étaient 20%.«La première raison pour cette réduction de l'activité de partage est l'augmentation de l'utilisation de services gratuits, légaux de streaming», qui permettent d'écouter en direct sur internet sans télécharger, souligne le NPD dans son communiqué.

Parmi les autres raisons citées pour moins utiliser le peer-to-peer figurent la fermeture du service utilisé (à l'image du site LimeWire, condamné en 2010 à arrêter le partage de fichiers suite à des plaintes des détenteurs de droits d'auteurs), ou des problèmes de virus.

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité