Technaute.ca

Gouvernement en ligne: des défis se dressent

La Presse Canadienne (Québec)
29 janvier 2013 | 09 h 22
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Internet

Une étude publiée mardi par le CEFRIO indique qu'en 2012, 78% des internautes québécois ont visité un site Web gouvernemental.

Parmi les activités les plus populaires sur ces site, deux ont été en hausse depuis 2010: la recherche d'information (69%) et la réalisation de transactions (35%).

L'utilisation des dossiers gouvernementaux reste une activité populaire tandis que consulter de la documentation sur des programmes ou des services gouvernementaux, une activité nouvellement mesurée cette année, l'est encore plus, d'après l'étude.

L'activité la moins populaire est la communication en ligne avec l'administration publique d'un des ordres de gouvernement puisqu'elle n'a été pratiquée que par 15% des internautes au cours de la dernière année.

Le CEFRIO souligne qu'il existe maintenant une masse critique d'internautes qui visitent les sites Web gouvernementaux même s'il reste des défis pour accélérer le virage numérique des paliers gouvernementaux dans leurs prestations de services et leurs communications en ligne.

L'environnement sécurisé et la protection de la vie privée demeurent au sommet des critères de navigation sur des sites Web gouvernementaux.

La qualité de l'information et la fiabilité du site sont des critères presque tout aussi importants pour les internautes québécois.

Le CEFRIO est le centre facilitant la recherche et l'innovation dans les organisations à l'aide des technologies de l'information et de la communication.

Il regroupe plus de 150 membres universitaires, industriels et gouvernementaux ainsi que 74 chercheurs associés et invités.

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité