Technaute.ca

Les talibans pakistanais recrutent des «journalistes» sur Facebook

Agence France-Presse (Peshawar)
07 décembre 2012 | 10 h 45
Le site des bouddhas de Bamiyan détruits par... (Photo: Archives Reuters)
Le site des bouddhas de Bamiyan détruits par les talibans. - Photo: Archives Reuters
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Internet

Les talibans pakistanais, responsables d'attaques contre les forces de l'ordre, la minorité chiite et la jeune icône de la paix Malala, ont mis sur pied une page Facebook afin de recruter des plumes et des vidéastes pour leur nouveau magazine, ont-ils confirmé vendredi.

La page Umar Media TTP, qui compte plus de 270 «j'aime» sur ce réseau social en ligne semble avoir été créée en septembre et compte une poignée de messages en anglais.

«Umar media est fier d'annoncer des offres d'emplois en ligne pour l'édition de vidéo, des traductions, le partage, l'envoi et la réception de fichiers», souligne le premier commentaire rédigé par les administrateurs fin octobre, exhortant les internautes à essaimer ce message car la page Facebook «pourrait être effacée».

Le porte-parole du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), le mouvement des talibans du Pakistan, a confirmé à l'AFP vendredi par téléphone que le groupe avait «temporairement» utilisé cette page afin «de remplir des fonctions» avant le lancement de son propre site internet.

Selon le site spécialisé dans la surveillance de groupes islamistes Site Intelligence, les talibans pakistanais utilisent Facebook comme «une centrale de recrutement».

«Via sa branche médiatique officielle, Umar Media, le TTP a utilisé Facebook pour recruter des collaborateurs pour ses opérations médias et la publication à venir de Ayah-e-Khilafat (Le signe du califat)», souligne ce site établi aux États-Unis.

Cette nouvelle parution sera «la revue trimestrielle officielle» du TTP, précise, sur sa page Facebook, le groupe qui invite des auteurs à lui soumettre des articles «sur le sujet de votre choix» ou sur la guerre sainte, l'histoire ou la situation des musulmans.

De nombreux groupes djihadistes comptent déjà des magazines publiés à des fréquences variables sur la toile.

Le TTP a revendiqué récemment des attentats meurtriers contre les forces de sécurité pakistanaises, la minorité chiite et des tentatives de meurtre contre l'animateur de télévision de renom Hamid Mir et la jeune militante pour le droit des filles à l'éducation Malala Yousafzai.

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité