Technaute.ca

Le fisc italien accuse Google Italia de fraude

Agence France-Presse (Rome, Italie)
28 novembre 2012 | 13 h 07
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Internet

Le fisc italien accuse la filiale italienne du géant internet américain Google de ne pas avoir déclaré 240 millions d'euros de revenus et d'avoir omis de payer 96 millions d'euros de TVA, selon les résultats d'une enquête publiés mercredi par des médias italiens.

Google Italia a rejeté ces accusations, affirmant respecter la législation fiscale italienne: «Google respecte la législation fiscale de tous les pays où il est présent. Nous continuerons à collaborer avec les autorités locales», affirme Google Italia, cité par le quotidien La Repubblica.

L'enquête visait à «s'assurer du respect des obligations fiscales (de Google) en Italie», a indiqué le ministère des Finances en réponse à une question parlementaire, cité par les médias.

Selon le ministère, Google Italia prétend avoir un contrat avec Google Inc. et Google Ireland, où siège la division européenne du groupe et où les impôts sont plus bas, «créant l'illusion que Google Italia n'a qu'un rôle secondaire, ce qui est démenti par les faits».

Le ministère dénonce le fait que Google Italia ait déclaré seulement les paiements de Google Inc. et Google Ireland, omettant ainsi de faire état de l'intégralité de son activité commerciale.

Le parlementaire auteur de la question sur cette affaire, Stefano Graziano, député du Parti démocrate (PD, gauche), a affirmé qu '«en ce moment de grave crise économique il faut davantage de force et de détermination, sinon les sociétés italiennes seront désavantagées par rapport à celles basées dans des pays offrant un régime fiscal plus avantageux».

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité