Technaute.ca

Netflix se concentre sur les 51 pays où il est présent

Agence France-Presse (Montpellier)
15 novembre 2012 | 07 h 11
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Internet

Le loueur américain de vidéos sur internet Netflix a indiqué jeudi qu'il «se concentrait» pour l'instant sur les 51 pays où il est présent avant de décider quel prochain marché il va investir, a déclaré à Montpellier Kelly Merryman, vice-présidente du groupe en charge des contenus.

En octobre, Netflix avait indiqué faire une pause dans son expansion à l'international, après la publication de résultats trimestriels faisant état d'un creusement des pertes à l'étranger et d'une croissance moins forte que prévue du nombre d'abonnés dans certaines zones géographiques.

«Nous allons nous concentrer sur les 51 pays où nous sommes présents, et évaluer où nous allons aller dans les prochains mois», a confirmé Kelly Merryman lors du congrès de l'Institut de l'audiovisuel et des télécoms en Europe (Idate) qui se tient les 14 et 15 novembre à Montpellier.

«Nous prévoyons d'entrer sur tous les marchés au cours des prochaines années, nous aimerions être une solution globale», a tenu à souligner Mme Merryman.

Elle a également indiqué que Netflix représentait 33% du trafic internet américain.Netflix propose des offres de vidéos en streaming (flux sans téléchargement) sur internet et des locations de vidéos sur DVD envoyés par courrier.

La société a été lancée aux États-Unis en 1999 et revendique actuellement 27 millions d'abonnés.

Le service est notamment présent au Canada, en Amérique latine, au Royaume-Uni et en Irlande, et s'est lancé en octobre dernier dans quatre pays nordiques, mais il n'est pas encore présent en France, Espagne ou Italie.

Des spéculations avaient fait état d'une arrivée en France de Netflix au premier trimestre 2013.

Les derniers résultats trimestriels de Netflix ont été jugés décevants: son chiffre d'affaires a progressé de 10,1% à 905 millions de dollars, mais son bénéfice net s'est effondré, à seulement 8 millions de dollars contre 62 millions un an auparavant.

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité