Technaute.ca

Des groupes communautaires se mobilisent sur le Web

Maryse Tessier, La Presse (Montréal)
14 novembre 2012 | 13 h 59
La page Facebook a été lancée le 13... (Photo tirée de la page Facebook de la campagne)
La page Facebook a été lancée le 13 novembre. - Photo tirée de la page Facebook de la campagne
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Internet

Dans le cadre de la présentation du budget le 20 novembre, 3000 groupes communautaires en santé et services sociaux ont lancé le 13 novembre une campagne web sur les réseaux sociaux, Je soutiens le communautaire, qui vise à faire pression sur le gouvernement afin d'obtenir un manque à gagner de 225 millions de dollars.

«Les réseaux sociaux sont un bon moyen, premièrement financier, de rejoindre une centaine de personnes. C'est aussi à la fois une communauté qui reste. Une publicité qui coûte dix fois le prix dans un média traditionnel n'aura pas la même répercussion à long terme. La communauté, nous pouvons la soutenir et l'alimenter au cours des semaines qui suivent le lancement d'une vignette ou d'un article qu'on pourrait inscrire dans la communauté Facebook», explique Kim DeBaene, responsable des communications de la campagne.

>>>>Suivez-moi sur Twitter: @maryse_tessier

Il ne s'agit de la première expérience de ce regroupement sur les réseaux sociaux. Le regroupement avait déjà fait une campagne informative, différente de l'approche de la présente campagne, qui est mobilisatrice. La volonté de regroupement est de faire en sorte que les gens suivent ce qui se passe lorsque les groupes font des actions. «Nous allons utiliser les réseaux sociaux pour faire circuler des images chocs qui donnent un visuel à nos demande», ajoute Mme DeBaene.

Bien que cette campagne soit 2.0, le groupe a décidé de demeurer à un mode de pétition papier, puisqu'il s'agit d'un moyen de créer des liens et faire des échanges sur le terrain.

Au cours des prochains jours, Je soutiens le communautaire aura son compte Twitter. Des actions de divers groupes seront également prévues, notamment une rencontre avec le ministre de la Santé et des Services sociaux, Réjean Hébert, le 15 novembre. Aucune action n'est prévue le jour du budget. Le regroupement procédera plutôt à son analyse. Au moment de mettre en ligne, la page Facebook de la campagne comptait 616 mentions «J'aime».

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité