Technaute.ca

Le virage 2.0 de Ford au Québec

Maryse Tessier, La Presse (Montréal)
13 novembre 2012 | 11 h 21
Anne-Marie Withenshaw a participé à la campagne de... (Photo tirée de la capsule vidéo Ford)
Anne-Marie Withenshaw a participé à la campagne de Ford. - Photo tirée de la capsule vidéo Ford
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Internet

Pour le lancement de la Fusion 2013, le constructeur Ford s'est associé à Sonic Boom Creative Media, ainsi qu'au chef Bob le chef, aux animatrices Rebecca Makonnen et Anne-Marie Withenshaw et à l'ex-joueur du Canadien de Montréal, Mathieu Darche. Le résultat: quatre capsules vidéos, des lieux chéris et une campagne exclusive pour les réseaux sociaux.

Qu'est-ce qui a incité le constructeur à opter pour une campagne en ligne, plutôt qu'une campagne traditionnelle?

«Tout ce qui est médias sociaux, ça grossit à tous les jours. C'est l'avenir. De nos jours, les gens veulent connaître tout plus rapidement. Donc, depuis un peu plus d'un an au Canada, on a vraiment développé notre réseau avec les médias sociaux», affirme la directrice des communications de Ford Canada, Christine Hollander.

Une autre raison vient expliquer cet investissement: le marché québécois. «Au Québec, les gens ont beaucoup de voitures que de camion», explique Mme Hollander. 

>>>Suivez-moi sur Twitter: @maryse_tessier

Les vedettes choisies pour la campagne reflètent la stratégie du constructeur auto. Leur nombre d'abonnés sur Twitter, d'amis sur Facebook a été vérifié.

«C'était la première fois  qu'on a utilisé les réseaux sociaux pour lancer notre Ford Fusion au Québec», explique Mme Hollander. Et qui dit réseaux sociaux, dit clientèle jeune: selon Mme Hollander, les vedettes choisies permettent de la rejoindre, étant donné qu'elle les suit. De plus, leur dynamisme et leur côté branché correspondent à l'image que souhaite donner Ford à son véhicule.

«Les gens ne veulent pas de l'information trop corporative, ils veulent que ça soit naturel. Ce n'est pas pour vendre plus de véhicules, mais bien pour faire connaître notre produit par l'entremise de quatre vedettes qui ont de l'influence»,  poursuit Mme Hollander.

La campagne a été lancée le 1er novembre dernier. Les retombées, à savoir l'intérêt et la diffusion de l'information, n'ont pas encore été évaluées.

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité