Technaute.ca

Wajam intègre la recherche des flux Facebook et Twitter à votre fureteur

Alain McKenna, collaboration spéciale, La Presse
20 janvier 2011 | 10 h 57
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Internet

La boîte à idées montréalaise Bolidea ouvre graduellement les portes de son nouveau service de recherche sociale Wajam au grand public. Doublant la recherche traditionnelle d'une recherche dans les médias sociaux auxquels l'utilisateur est abonné, Wajam ne nécessite qu'une chose : un navigateur web.

Ce service n'est pas unique en son genre. Des extensions gratuites pour Firefox et Safari, entre autres, permettent depuis longtemps d'ajouter à une recherche traditionnelle sur Google une recherche à partir du moteur de Twitter. Là où Wajam innove, c'est qu'il est indépendant du moteur de recherche choisi : l'extension s'intègre au navigateur de son choix (Chrome, Explorer, Firefox et Safari sur Mac ou PC) et renvoie en tête de liste les résultats concordant aux mots-clés tirés des publications de nos contacts sur Delicious, Facebook et Twitter.

Martin-Luc Archambault, qui dirige le développement de Wajam ainsi que d'autres entreprises en démarrage, dont le réseau Artfox, espère rentabiliser rapidement ce nouvel outil de recherche sociale en insérant de la publicité dans la fenêtre des résultats, et en offrant aux utilisateurs intéressés l'option de payer pour profiter d'un meilleur accès au service. Sans doute qu'une version en français verra également le jour sous peu, Wajam étant unilingue anglais en ce moment.

Wajam est plus ou moins transparent du point de vue de l'utilisateur. Ça ne fait qu'ajouter une couche de résultats supplémentaire à une recherche qui se fait de la même façon qu'auparavant : à même la page d'accueil d'un moteur comme Bing ou Google, ou à partir de l'invite de recherche affichée par les fureteurs dans leur propre barre d'outils.

En revanche, il faut s'inscrire et donner accès à ses flux personnels sur les médias sociaux choisis. Wajam ira ensuite compiler leur contenu afin de livrer les résultats en une fraction de seconde.

Le service étant pour le moment encore en bêta privé, Wajam n'est pas accessible à tous. Wajam est tout de même en mode recrutement en ce moment, histoire de tester sa fiabilité à plus grande échelle. Les 50 premiers internautes qui le désirent peuvent toutefois profiter d'une offre exclusive à Cyberpresse en se rendant à l'adresse suivante : http://www.wajam.com/lapresse.

>>> Suivez-moi sur Twitter: @mcken

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité