Technaute.ca

Le journal gratuit qui imprime les blogues

Mira Oberman, Agence France-Presse (Chicago)
28 janvier 2009 | 14 h 59
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Internet

Une entreprise de Chicago a fait le pari de faire revivre la presse papier, et de la révolutionner, en imprimant des blogues dans des journaux quotidiens locaux gratuits, avec, comme sur Internet, des publicités ciblées et bon marché.

The Printed Blog (le blogue imprimé) sera dans les rues de Chicago et de San Francisco (Californie, ouest) mardi, avant d'être lancé à New York d'ici un mois. «Ce que nous tentons de faire, c'est d'appliquer les principes qui ont fonctionné sur Internet à l'industrie du journal papier, pour voir si ça marche», explique Joshua Karp, fondateur de la société.

Les journaux, qui seront imprimés à 1.000 exemplaires, pourront cibler des quartiers précis. Pour M. Karp, cela pourrait se traduire à terme par 50 à 100 éditions différentes dans les grandes villes où les lecteurs pourront voter sur le contenu de leur journal.

Cette initiative intervient à un moment où les quotidiens américains réduisent leurs effectifs et leurs budgets, luttant avec difficulté contre la concurrence de la publicité en ligne.

Le très respecté Christian Science Monitor par exemple, a décidé de renoncer à son édition imprimée pour devenir entièrement en ligne. Le Minneapolis Star Tribune a rejoint la semaine dernière le groupe Tribune, propriétaire du Los Angeles Times et du Chicago Tribune, afin d'échapper à la faillite.

«J'espère vraiment que le journal imprimé ne va pas disparaître», affirme M. Karp à l'AFP. «J'aime la sensation physique. Vous le feuilletez dans le train et l'encre vous noircit les doigts. Ce n'est pas pareil qu'un écran».

Le Printed Blog a un avantage important sur les quotidiens traditionnels: le contenu est fourni au journal en échange d'une partie des revenus publicitaires. Il n'y a pas de salaires de journalistes, ni de piges à payer.

Il n'y aura pas de retouches sur le contenu et M. Karp espère automatiser la mise en page et distribuer le quotidien via des franchisés locaux qui l'imprimeront depuis chez eux sur des machines à 8000 dollars.

Les publicités seront vendues 15 à 25 dollars et les éditions très localisées permettront par exemple à des boutiques de vêtements ou des restaurants de toucher une clientèle de proximité.

«Cela sera la première fois que nous faisons de la publicité hors Internet», explique John McCaw, qui dirige Directory of Schools, un site Internet spécialisé dans les formations et la préparation aux diplômes.

M. Karp espère passer prochainement à deux éditions par jour pour toucher les lecteurs le matin lorsqu'ils se rendent au travail et le soir lorsqu'ils rentrent chez eux.

Pour le contenu, il n'a eu aucune difficulté à trouver de quoi remplir trois doubles pages. «Il y a une foule de blogues remarquablement bien écrits sur Internet», dit-il.

Chris O'Shea, est l'un des blogueurs qui a accepté de fournir du contenu. Il est journaliste à temps plein pour une publication sur le commerce à New York, mais il rêve de devenir un blogueur à plein temps.

«J'ai décidé de collaborer (au Printed Blog) car je pense que c'est une bonne idée d'offrir des blogues à des gens différents, comme quelqu'un qui descend d'un train, cela ouvre vers un tout nouveau public», dit M. O'Shea, dont le blogueur intitulé «Surviving myself» se concentre sur les bizarreries de la vie.

«En tant que blogueur, on recherche toujours plus d'attention», dit-il.

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité