Technaute.ca

Le Grand Prix confiant de résister aux pirates

Vincent Brousseau-Pouliot, La Presse (Montréal)
31 mai 2012 | 14 h 14
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Nouvelles

Les organisateurs du Grand Prix du Canada sont confiants que leur site Web résistera aux attaques informatiques d'Anonymous, qui a mis en ligne les informations personnelles de 130 détenteurs de billets du Grand Prix achetés à un revendeur britannique.

Anonymous invite les Québécois à boycotter le Grand Prix du Canada.

«Depuis que la menace d'Anonymous a été rendue publique, nous avons fait tout ce que nous pouvions faire pour augmenter la sécurité. Nos techniciens informatiques sont sous alerte», a dit François Dumontier, promoteur du Grand Prix du Canada, en entrevue à La Presse.

Mercredi, le groupe de pirates informatiques activistes Anonymous a mis en ligne les informations personnes (numéros de téléphone, courriels, type de billet acheté, date et montant de la transaction) de 130 détenteurs de billets, mais pas leurs informations bancaires.

Ces informations auraient été obtenues durant une attaque informatique lors du Grand Prix de Bahrein plus tôt cette année. «C'est important de dire que ce ne sont pas nos serveurs», dit François Dumontier.

Presque 10 000 billets de moins

En plus des menaces de piratage informatique de la part d'Anonymous, le Grand Prix du Canada doit craindre les menaces de perturbations économiques liées au conflit étudiant et à l'adoption de la loi 78.

«L'inquiétude est là, mais de façon modérée, dit François Dumontier. Nous suivons ça de près depuis longtemps. Nous avons des plans de sécurité pour toutes sortes de choses, manifestations ou non.»

Les conséquences du conflit étudiant se font déjà sentir aux guichets. Par rapport à la même période l'an dernier, les organisateurs du Grand Prix ont vendu un peu moins de 10 000 billets.

«Ça tourne au ralenti, dit François Dumontier. Avant les trois dernières semaines, ce phénomène était essentiellement au Québec. Depuis trois semaines, le ralentissement touche aussi nos clients du reste du Canada et des États-Unis. Ce ralentissement coïncide avec le moment où les médias internationaux comme le New York Times et Libération ont commencé à publier plusieurs articles sur les manifestations. Le ralentissement s'est moins fait sentir en Europe, car les clients européens ont l'habitude d'acheter leurs billets plus à l'avance.»

Environ le quart des billets du Grand Prix du Canada se vendent au cours du dernier mois, mais le promoteur du Grand Prix du Canada sait déjà que les qualifications et la course ne seront pas disputées à guichets fermés.

Depuis le retour du Grand Prix à Montréal en 2010, l'organisation de François Dumontier a vendu plus de 300 000 billets chaque année.

Le record d'assistance du Grand Prix du Canada est de 334 000 spectateurs en 2005.

Selon le gouvernement du Québec, le Grand Prix du Canada génère des retombées économiques de 90 millions, dont 75 millions par des touristes de l'extérieur de la province.

Partager

Sur le même sujet

Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité