Technaute.ca

Anonymous menace de pirater les sites du Grand Prix

La Presse Canadienne (Montréal)
29 mai 2012 | 13 h 04
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Nouvelles

Le groupe de pirates informatiques Anonymous menace de s'en prendre directement au Grand Prix de Montréal qui se déroulera du 8 au 10 juin au circuit Gilles-Villeneuve.

Par voie de communiqué, l'organisation menace de pirater le site Internet de la Formule 1 et tous les autres sites ayant des liens avec la F1.

Elle prévoit également s'emparer des serveurs ainsi que des bases de données de ces sites.

Anonymous avait procédé de la même manière lors du Grand Prix de Bahrein.

À ce moment, le groupe soutient avoir réussi à s'emparer des données personnelles des spectateurs et de leurs numéros de carte de crédit pour les diffuser sur Internet.

Dans le communiqué, Anonymous prévient la population de ne pas acheter de billets pour cette «course abominable» sur Internet.

«Vous aurez été prévenus», peut-on y lire.La semaine dernière, une subdivision québécoise du groupe a diffusé un vidéo sur Internet qui dénonce la loi 78 et qui demande au gouvernement du Québec de cesser la répression.

Quelques heures plus tard, les sites Web du Parti libéral du Québec, du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) et celui de l'aide financière aux études (AFE) ont été piratés. Anonymous a revendiqué l'attaque.

Par ailleurs, la Convergence des luttes anticapitalistes de Montréal (CLAC) invite ses membres à perturber le cocktail d'ouverture du Grand Prix qui aura lieu le 7 juin.

L'organisation déplore, entre autres, le prix du billet pour partager une table avec un pilote qui s'élèverait à 25 000$, selon elle.

Sur son site Internet, la CLAC appelle ses membres à déranger «cette élite crasse» en faisant de cette soirée de «prestige, de faste et de plaisir», leur «Grand Soir».

Partager

Sur le même sujet

Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité