Technaute.ca

Internet a ralenti à la fin 2011

Alain McKenna, collaboration spéciale, La Presse (Montréal)
01 mai 2012 | 13 h 35
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Nouvelles

Le débit moyen des connexions au réseau internet a ralenti au dernier trimestre de 2011, reculant de 14% pour se fixer à 2,3 mégabits par seconde (Mb/s).

Pour en savoir plus
Twitter

C'est une tendance généralisée, la vitesse moyenne au Canada ayant également reculé durant cette même période, passant de 5,9 à 5,6 Mb/s.

Ces résultats sont compilés par le fournisseur de services internet Akamai, qui publie son Rapport sur l'état d'internet dans le monde tous les trois mois.

Au total, huit des dix pays ayant les connexions les plus rapides dans le monde ont subi un ralentissement à la fin de l'année dernière.

>>> Suivez Alain McKenna sur Twitter! (@mcken)

Légèrement derrière les États-Unis (5,8 Mb/s) et plusieurs pays d'Europe (6 Mb/s en montant), le Canada se situe dans le top 20 mondial, à 5,6 Mb/s, mais il est encore loin des chefs de file que sont le Japon et la Corée du Sud, à 9 et 17,5 Mb/s de moyenne respective.

Akamai n'offre aucune explication dans son rapport justifiant le ralentissement observé ces derniers mois, qui ne tient compte que des connexions câblées.

L'étude fait abstraction des réseaux sans fil, qui gagnent en popularité auprès d'une portion croissante d'internautes.

Ce phénomène explique peut-être en partie ce ralentissement. Les utilisateurs de sans-fil sentent peut-être moins le besoin de posséder une connexion câblée à haut débit, en plus d'une seconde connexion sans fil.

Cela dit, le ralentissement observé par Akamai va à l'encontre de la tendance observée à plus long terme. Ainsi, le débit moyen au Canada a été à peu près identique à la fin 2011 et à la fin 2010.

Le sommet de 6 Mb/s atteint le printemps dernier marque la fin d'une hausse progressive amorcée au début 2008, alors que le débit moyen se situait à 3,3 Mb/s.

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité