Technaute.ca

SXSWi: les maniaques de techno réunis à Austin

Nathalie Collard, La Presse (AUSTIN, Texas)
10 mars 2012 | 09 h 44
La marque de commerce de SXSWi est la... (Photo: AP)
La marque de commerce de SXSWi est la quantité astronomique de conférences intéressantes qui ont lieu simultanément. - Photo: AP
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Nouvelles

Depuis hier, des milliers de personnes convergent vers la petite ville d'Austin, au Texas, pour participer à South by Southwest Interactive (SXSWi), une conférence de cinq jours qui porte sur les nouvelles tendances dans le domaine du jeu vidéo, de la technologie et des médias, nouveaux et anciens.

Jusqu'à mardi prochain, plus de 2000 conférenciers vont animer des dizaines d'ateliers répartis dans les hôtels et les salles de conférences d'Austin. En parallèle, des dizaines d'événements ont lieu un peu partout à travers la ville universitaire: spectacles, rencontres entre investisseurs et jeunes entrepreneurs, présentations de nouveaux produits, SXSWi est reconnue comme étant une formidable plateforme pour faire connaître sa petite entreprise ou sa nouvelle application. Rappelons que c'est ici, au cours des dernières années, que des entreprises comme Twitter, Foursquare et GroupMe ont pris leur envol. Cette année, la compétition SXSW Accelerator, à laquelle 48 jeunes entreprises de démarrage participent, est parrainée par Steve Case, le fondateur d'America Online (AOL).

Parmi les nouvelles applications qui se retrouveront peut-être sur votre téléphone intelligent au cours des prochains mois ou des prochaines années, on observe une tendance marquée pour les applications qui mêlent vie sociale et géolocalisation comme Highlight, Localmind ou Banjo. Jusqu'ici, les applications de géolocalisation étaient un peu inutiles: quel intérêt à clamer qu'on se trouve au Tim Horton's du coin ou au bar de son quartier? Mais la nouvelle génération apporte une dimension sociale à la géolocalisation en nous avisant que tel ami se trouve à tel endroit, ou qu'un amateur de chants grégoriens, comme nous, est assis dans le même restaurant. Une façon de se faire de nouveaux amis, à condition de vouloir partager ses données personnelles.

Des choix déchirants

Le coup d'envoi de SXSWi a été donné hier après-midi par la conférence très attendue de Don Tapscott, auteur d'une quinzaine d'ouvrages et conférencier recherché, qui a parlé de l'influence de la technologie et de son impact sur toutes les facettes - éducative, sociale, économique - de nos vies. Selon lui, nous sommes arrivés à la fin d'un cycle et la société industrielle telle que nous la connaissons va devoir se transformer. Ses propos ne sont pas sans rappeler ceux du philosophe français Michel Serres lorsqu'il dit que ce sont les enfants qui ont le pouvoir de transformer nos institutions.

La marque de commerce de SXSWi est la quantité astronomique de conférences intéressantes qui ont lieu simultanément. Au cours des prochains jours, on pourra donc entendre le conseiller en matière de médias sociaux auprès d'Hillary Clinton, Alec Ross, le journaliste médias du New York Times, David Carr, l'actrice devenue productrice pour Showtime, l'ex-Friends Lisa Kudrow, et l'auteur et entrepreneur Guy Kawasaki, qui a été l'un des premiers responsables du marketing chez Apple. Les participants devront faire des choix déchirants. Et c'est sans compter les ajouts de dernière minute: on apprenait hier que le fondateur de Napster, Sean Parker (interprété par Justin Timberlake dans le film Social Network), sera interviewé sur scène lundi par nul autre que l'ancien vice-président des États-Unis Al Gore. C'est aussi ça, SXSWi: un mélange éclectique de personnalités, de produits, et d'idées dans un environnement festif et légèrement bordélique qui fait de cette conférence un événement unique.

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité