Technaute.ca

Tous en noir pour Steve Jobs

Marie-Eve Morasse, Technaute.ca (Montréal)
06 octobre 2011 | 11 h 17
Le site internet Wired s'est paré de noir...
Le site internet Wired s'est paré de noir pour rendre hommage à Steve Jobs. -
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Nouvelles

Celui qui était appelé «Dieu» en dérision et qui faisait couler de l'encre chaque fois qu'il émettait le moindre commentaire est honoré aujourd'hui par ceux qui écrivaient quotidiennement sur son entreprise.

Pour en savoir plus
Apple | Gizmodo | Wired | Twitter | Steve Jobs

Le magazine technologique Wired se pare de noir en page d'accueil de son site internet, laissant toute la place aux hommages rendus par les leaders du monde technologique et les lecteurs.

«Le paradis vient d'avoir une sérieuse mise à jour», écrit un lecteur du mensuel.

L'hommage le plus geek revient sans doute au site Boing Boing, qui a changé toute sa mise en page pour ressembler à l'interface des premiers ordinateurs Macintosh.

Suivez Marie-Eve Morasse sur Twitter: @marieevemo

Le journaliste technologique Walt Mossberg, écrit un texte fort personnel titré «Le Steve Jobs que je connaissais».

Il relate en outre une promenade avec le PDG d'Apple, peu après que celui-ci ait eu une greffe de foie. Pendant que les deux hommes marchaient, le PDG s'était senti faible, mais il avait refusé de rebrousser chemin.

«Je l'ai supplié de retourner à la maison, lui faisant valoir que je ne connaissais pas les manoeuvres de réanimation et que je pouvais déjà voir les manchettes : un reporter impuissant laisse Steve Jobs mourir sur le trottoir».

«Il a ri et a refusé, puis nous avons continué à marcher vers le parc. Assis sur un banc, nous avons parlé de la vie, de nos familles, de nos maladies respectives (j'avais eu une attaque cardiaque quelques années auparavant).»

Ancien journaliste pour le site Gizmodo, Brian Lam, revient sur le scoop que son équipe a obtenu en mettant la main sur l'iPhone 4 avant sa sortie.

Bien qu'il ait été en année sabbatique, Steve Jobs l'avait personnellement contacté pour lui dire qu'il voulait «ravoir son iPhone».

Il relate les échanges téléphoniques qui ont suivi, le refus de Gizmodo de redonner l'appareil à Apple, le changement de ton du PDG à l'égard du journaliste.

«C'est la dernière fois qu'il a été gentil avec moi», écrit Brian Lam, dans son texte qui porte le sous-titre «regrets d'un trou de cul».

Partager

Sur le même sujet

Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité