Technaute.ca

Ubisoft gardera les employés et la subvention de THQ

Vincent Brousseau-Pouliot, La Presse (Montréal)
28 janvier 2013 | 08 h 45
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Jeux vidéo

Ubisoft gardera les 180 employés de THQ Montréal, sa nouvelle acquisition. Et si Ubisoft crée 70 emplois de plus chez THQ Montréal, l'entreprise pourra toucher le reste de la subvention de 3,1 millions de dollars de Québec.

Après avoir acquis THQ Montréal pour 2,5 millions US mercredi dans le cadre d'une faillite, Ubisoft a indiqué aux 180 employés de TQH Montréal qu'ils conserveront leur emploi, selon nos informations. Ubisoft n'a pas voulu hier confirmer ces informations, indiquant qu'il était «encore trop tôt pour se prononcer à ce sujet».

«Tout ce qui garde des emplois au Québec est une bonne nouvelle, surtout dans un secteur clé de l'économie québécoise comme le jeu vidéo», a indiqué l'attachée de presse du ministre des Finances et de l'Économie Nicolas Marceau, Mélanie Malenfant.

Plus important studio de jeu vidéo au Québec avec plus de 2500 employés (autrement dit, le tiers de l'industrie québécoise du jeu vidéo), Ubisoft a une mesure d'incitation financière pour garder tous les employés de THQ Montréal à son emploi: Investissement Québec a accordé une subvention directe de 3,1 millions à THQ pour créer 250 emplois d'ici 2014, soit 12 400$ par emploi. Si THQ perd des employés, l'entreprise devra rembourser Investissement Québec. «La subvention est reliée aux emplois créés», dit Chantal Corbeil, porte-parole d'Investissement Québec, qui confirme que «plus de la moitié» de la subvention de 3,1 millions a déjà été versée à THQ Montréal.

En contrepartie, Ubisoft touchera le reste de la subvention si THQ Montréal passe de 180 à 250 employés d'ici 2014. Ubisoft a indiqué hier qu'il était «encore trop tôt» pour évaluer si THQ Montréal passerait à 250 employés.

Alors que les 70 prochains nouveaux emplois chez THQ seront subventionnés, Ubisoft ne reçoit pas de subvention directe de la part de Québec pour créer des emplois dans ses studios. Au Québec, tous les studios de jeu vidéo sont admissibles à un crédit d'impôt de 37,5% sur les salaires et le coût de la main-d'oeuvre, mais trois studios ont obtenu en plus une subvention directe d'Investissement Québec: 7,5 millions pour 300 emplois chez Warner Brothers, 2 millions pour 250 emplois chez Square Enix et 3,1 millions pour 250 emplois chez THQ.

Sans critiquer directement les subventions à ses rivaux, Ubisoft s'est souvent inquiété de l'arrivée rapide de plusieurs studios d'importance qui, profitant de la subvention de Québec, ont recruté plusieurs employés d'expérience chez Ubisoft. «Transférer des emplois, ce n'est pas créer des emplois», disait Yannis Mallat, PDG d'Ubisoft Montréal, en 2010.

En 2007, Ubisoft avait indiqué vouloir passer de 1500 à 3000 employés au Québec d'ici la fin 2013, lors d'une annonce avec le PDG d'Ubisoft, Yves Guillemot, et le premier ministre Jean Charest. Depuis la fin de 2010, son nombre d'employés au Québec est resté stable, à environ 2500. Le studio montréalais d'Ubisoft compte 2100 employés, un record en Occident. Ubisoft a aussi ouvert en septembre 2010 un studio à Toronto, qui doit compter 800 employés à maturité en 2019. Avec l'acquisition de THQ Montréal, Ubisoft passe d'environ 2500 à 2680 employés au Québec, soit le tiers de l'industrie québécoise (8200 emplois au total). «Ubisoft a profité de cette occasion (la faillite de THQ) pour amener des gens talentueux avec eux. Ubisoft fait très bien depuis quelques années et tente toujours d'attirer plus de concepteurs talentueux», dit Jason Della Rocca, PDG d'Execution Labs, un incubateur d'entreprises de jeu vidéo.

Placement raté de la Caisse dans THQ

Si Ubisoft n'a pas reçu de subvention directe de Québec avant l'acquisition de THQ Montréal, l'entreprise française a obtenu autrement le soutien d'Investissement Québec, qui a acheté 4,5% des actions d'Ubisoft en juillet 2010. Selon les calculs de La Presse, Investissement Québec a fait pour l'instant un rendement de 7% sur son placement dans Ubisoft.

La Caisse de dépôt et placement du Québec n'a pas eu autant de chance avec ses actions de THQ. En 2007, la Caisse a investi 2,1 millions dans THQ, dont les actions ne valent plus rien aujourd'hui avec la faillite de l'entreprise américaine. La Caisse n'a pas confirmé hier si elle détenait toujours ses actions de THQ. Au 31 décembre 2011, elle détenait une participation de 3,28% dans THQ. Si elle la détient toujours, elle perdra la valeur totale de son placement, car la vente des actifs de THQ servira à éponger les dettes de l'entreprise.

Partager

Sur le même sujet

  • Ubisoft achète THQ Montréal et Patrice Désilets

    Jeux vidéo

    Ubisoft achète THQ Montréal et Patrice Désilets

    Ubisoft a profité mercredi de la faillite de son concurrent THQ pour racheter le studio montréalais de THQ et son directeur créatif Patrice Désilets,... »

  • THQ s'offre à Clearlake

    Jeux vidéo

    THQ s'offre à Clearlake

    THQ a annoncé mercredi qu'elle faisait appel au Chapitre 11 sur les faillites et que la compagnie allait vendre la quasi-totalité de ses actifs à... »

Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité