Technaute.ca

Les capteurs de mouvement en vedette au salon E3

Glenn Chapman, Agence France-Presse (San Francisco)
13 juin 2010 | 11 h 06
La technologie Project Natal de Microsoft permet aux... (Photo: Archives Reuters)
La technologie Project Natal de Microsoft permet aux joueurs de commander les consoles Xbox 360 grâce à des gestes, notamment les mouvements de la main, sans aucune manette, une première. - Photo: Archives Reuters
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Jeux vidéo

Les fabricants de console électroniques vont s'affronter sur un nouveau terrain, celui des capteurs de mouvement, au salon Electronic Entertainment Expo (E3) qui s'ouvre mardi à Los Angeles.

Pour en savoir plus
Cirque du Soleil | E3 | Microsoft | Nintendo | Sony | Wii | Xbox 360

Généralement un salon dédié aux nouveaux jeux vidéos vedette, E3 sera cette année une arène où Sony, Microsoft et Nintendo vont se mesurer les uns aux autres sur les capacités des commandes par mouvement de leurs consoles PlayStation 3, Xbox 360, et Wii respectivement.

«Les commandes par mouvement vont de très loin tenir le devant de la scène pendant le salon», a commenté Scott Steinberg, directeur de la firme de conseil en jeux vidéo TechSavvy Global.

Microsoft a prévu une série d'événements, certains faisant intervenir les acrobates du Cirque du Soleil, pour lancer sa technologie Project Natal qui permet aux joueurs de commander les consoles Xbox 360 grâce à des gestes, notamment les mouvements de la main, sans aucune manette, une première.

Cette technologie affiche aussi des capacités de reconnaissance faciale qui permettent aux consoles de faire la distinction entre différents joueurs.

«L'histoire de l'année va être celle des commandes par mouvements de la Xbox 360», affirme Shane Satterfield, rédacteur en chef du site internet spécialisé Game Trailers.

«Nintendo a changé la donne du secteur avec la Wii et tout le monde essaie de faire mieux depuis», a-t-il ajouté.

Lors d'une conférence de développeurs de jeux à San Francisco en mars, Sony avait dévoilé un «contrôleur de mouvement» par capteurs très attendu qui, espère le groupe japonais, va renouveler l'attrait de sa PlayStation 3 (PS3).

Une manette que l'on tient dans la main lit les mouvements du joueur à l'aide d'une caméra spéciale, la Eye Camera, qui s'insère sur la console. Le système sera introduit sur le marché pour les fêtes de fin d'année, tout comme la technologie Natal, qui doit être rebaptisée avant son lancement.

Sony, Microsoft, et Nintendo devraient tous trois dévoiler des gammes de jeux qui espèrent-ils, convertiront les joueurs à leurs nouveaux systèmes.

«Ca va être une grande bataille entre Sony et Microsoft», prévoit M. Batterfield, qui ajoute toutefois qu'il «va être difficile de détrôner Nintendo».

L'autre grande tendance du salon sera la montée en force du contenu téléchargeable. Des jeux à succès peuvent voir leur vie prolongée grâce à de nouveaux épisodes ou déclinaisons commercialisées par téléchargement et non plus en coffrets CD vendus dans des magasins traditionnels.

Revers de la médaille pour les joueurs, la distribution par téléchargement incite les fabricants à ne plus livrer tous les contenus des jeux dans la version coffrets CD pour en réserver une partie pour la version téléchargeable.

Mais ce mode de distribution présente des opportunités nouvelles pour les créateurs de jeux indépendants qui peuvent désormais vendre leurs jeux en ligne. Cela permet aussi d'adapter les jeux en temps réel en fonction de la réaction des joueurs, poursuit M. Steinberg.

Le fabricant Bethesda Softworks a ainsi ressuscité le principal caractère de son jeu «Fallout 3», qui mourait à la fin du premier épisode de la série, mais qui revient dans la version ultérieure par téléchargement.

Le salon E3 reste une vitrine privilégiée pour les jeux vedette, comme «Rage», ou de nouvelles versions de séries comme Mario, Halo, Call of Duty, Little Big Planet, Civilization, Fallout, Mafia, Fable et Portal.

Sony a récemment présenté dans une boîte de nuit de San Francisco son nouveau «Killzone 3», un jeu de guerre, qui sera exposé à E3 et qui sera disponible en 3-D sur les consoles PS3.

«Tout revient toujours aux logiciels», résume M. Satterfield. «Sans les jeux, les consoles de jeu ne sont que des bouts de métal et des transistors».

Partager

Sur le même sujet

Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité