Technaute.ca

Des pirates chinois attaquent le New York Times

Agence France-Presse (Pékin, Chine)
31 janvier 2013 | 11 h 08
  ... (Clipart)
   - Clipart
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - Les pirates du web

Des pirates informatiques se sont introduits à de multiples reprises dans le système informatique du New York Times au cours des derniers mois, volant les mots de passe des journalistes et cherchant à mettre la main sur les informations colligées pour une enquête sur la fortune de la famille d'un important dirigeant chinois, a révélé jeudi le quotidien américain.

Des experts embauchés pour faire enquête et combler la brèche informatique ont déterminé que les tactiques utilisées sont similaires à celles constatées lors de précédentes attaques informatiques attribuées à la Chine, ajoute le New York Times.

Les pirates ont acheminé leurs attaques par le biais d'ordinateurs situés dans des universités américaines, installé un logiciel malveillant associé à des pirates chinois et lancé leur attaque à partir d'ordinateurs universitaires précédemment utilisés par les Chinois pour attaquer les ordinateurs de sous-traitants militaires américains.

Les attaques, qui ont débuté en septembre, coincidaient avec une enquête du New York Times sur la fortune de 2 milliards $ US amassée par la famille du premier ministre chinois Wen Jiabao. L'enquête, qui a été mise en ligne le 25 octobre, a plongé le Parti communiste chinois dans l'embarras.

Les pirates informatiques se sont éventuellement approprié les mots de passe de tous les employés du quotidien et les ont utilisés pour fouiller les ordinateurs personnels de 53 employés.

Le New York Times est demeuré vague quant aux informations qui ont été fouillées par les pirates, mais affirme que l'enquête sur la famille Wen n'a pas été compromise.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a rétorqué que les accusations du quotidien new-yorkais sont sans fondements.

Partager

Sur le même sujet

Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité