Technaute.ca

Sonomax: le Québécois qui compte faire du bruit à Las Vegas

Alain McKenna, collaboration spéciale, La Presse (Las Vegas)
09 janvier 2012 | 15 h 54
Le casque d'écoute Eers est livré en deux... (Photo fournie par Sonomax.)
Le casque d'écoute Eers est livré en deux versions, cette année, le modèle plus huppé ayant droit à une meilleure sonorisation. - Photo fournie par Sonomax.
Ajouter à Ma Presse
Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
Commenter Commenter
RSS - Internet RSS - CES 2012

Les fabricants québécois se font rares au Consumer Electronics Show, mais il y en a un qui compte faire du bruit cette année. Sonomax, qui en est à la deuxième génération de son casque d'écoute interauriculaire Eers à moulage instantané, voit même plus grand: devenir la référence mondiale dans son créneau.

Pour en savoir plus
Bluetooth | Bose | CES | Prince

Le casque d'écoute Eers est livré en deux versions, cette année: le modèle plus huppé a droit à une meilleure sonorisation, sinon, le concept est identique : on enfile le casque pour une première fois avec son dispositif de moulage et, cinq minutes plus tard, on obtient un casque portatif conçu exprès pour ses oreilles.

Un gel à base de silicone moulé sur mesure assure une insonorisation idéale et permet de produire un son de très bonne qualité, dans les circonstances. Le système est si efficace qu'il a reçu un prix Innovation 2012 du CES pour son design et sa conception, raflant la première place dans le créneau des casques d'écoute.

«Notre objectif est simple: devenir une marque reconnue mondialement dans notre créneau, que les gens débarquent au magasin et demandent pour un casque Eers comme ils le font déjà pour un casque Bose», explique Arabian Prince, directeur du design pour la société montréalaise.

Pour y parvenir, le fabricant mise sur une mise en marché imposante, et espère vendre 300 000 exemplaires de son nouveau produit d'ici la fin de l'année. «Ça, c'est le minimum. On va faire bien plus que ça», continue le designer.

Si c'est le cas, l'industrie manufacturière québécoise pourra se réjouir: les composants électroniques du casque Eers sont assemblés en Chine, mais le système de moulage, breveté à Montréal, est fait au Canada.

Au CES, Sonomax présentera son casque aux détaillants intéressés à le vendre au grand public, mais le dispositif sera aussi présenté à d'autres fabricants, qui peuvent l'intégrer à leurs propres produits. Outre ses deux casques, le fabricant québécois compte aussi en mettre en marché une version sans fil Bluetooth avant la fin de l'année.

Partager
Publicité
ImprimerImprimer RetourRetour HautHaut

Publicité
Publicité